Dalles en liège : comment insonoriser une pièce ?

Une pièce mal isolée sur le plan acoustique peut nuire à l’intimité. Le son se propage facilement d’un mur à l’autre. Pour remédier à ce problème, il faut renforcer l’isolation acoustique si la maison en dispose ou installer un nouvel isolant constitué principalement de liège, en dalle. Quelques conseils pour insonoriser une pièce sont développés ci-dessous.

Détecter les problèmes acoustiques dans une pièce

Les bruits se transmettent par la voie aérienne, une pièce mal insonorisée répand facilement le bruit émis d’un compartiment à un autre. Cependant, les sons entendus ne proviennent pas forcément de l’intérieur d’une habitation, les sons venant de l’extérieur peuvent résonner à travers des murs mal insonorisés. Ainsi, une correction acoustique est à mettre en place, afin de trouver une ambiance plus ou moins adéquate à l’émission et à la réception de son environnant.

Les propriétés acoustiques du liège

Le liège obtenu à partir du chêne-liège est constitué de 95 % de gaz inertes, un élément permettant d’absorber le son et les vibrations occasionnées par des outils bruyants. Du fait de cette particularité, les dalles en liège sont idéales pour réduire les vibrations émises par divers bruits. Il est à noter que plus la dalle en liège gagne en épaisseur et bien posée sur les parois du mur, plus le bruit répandu aura du mal à traverser une pièce.

Le mode de pose du matériau isolant varie selon les résultats exigés dans l’insonorisation de la pièce. Les revêtements peu épais absorbent ainsi les sons aigus, tandis que celui plus épais absorbe les moyennes fréquences.

L’insonorisation d’une pièce avec les dalles en lièges

Premièrement, les dalles en liège doivent impérativement être étalées dans les locales, où elles seront posées, 24 h avant, afin que le matériau puisse s’adapter à l’environnement. En effet, cet isolant phonique est une matière organique qui nécessite une préadaptation pour éviter toute cassure, où la pièce doit atteindre, au minimum, les 18 °C.

Après cette étape, l’insonorisation de la pièce passe par l’enduit de colle acrylique du futur emplacement de l’isolant acoustique. Cela permet de déplacer les dalles en cas de rectification de leur alignement sur les lignes préalablement tracées.

Au moment de la disposition des dalles, aucune pression ne doit être faite sur ces matériaux, pour mieux coller le rouleau caoutchouc sur la surface déjà posée remplissant le mur. Par ailleurs, le mouvement à suivre part du haut vers le bas. La dernière étape consiste à les enduire de vernis protecteur, après le séchage de la colle en cas de besoin.

Comment réaliser l’étanchéité de sa terrasse ?
Isolants : quelles fibres naturelles choisir ?