Tous nos conseils pour choisir son poêle à bois ou à granules

Ces dernières années, le poêle à bois a la cote auprès des ménages. Cela n’est pas dû au hasard, puisqu’il a des avantages économiques et pratiques. Cependant, il est important de savoir comment le choisir pour éviter les mauvaises surprises. Ci-après un guide qui contient quelques conseils pour le choix d’un poêle à bois ou à granulés.

Tenir compte du rendement de l’appareil de chauffage

Le rendement désigne la valeur obtenue à partir du rapport entre la quantité d’énergie générée par l’appareil et celle qu’il consomme. En effet, un chauffage qui a un bon rendement est un chauffage dont la déperdition de chaleur est faible. Le rendement idéal pour ce type d’appareil étant de 85 %. Ce taux ne peut jamais atteindre 100 %, étant donné que les combustibles ne sont pas totalement consumés. La meilleure option est de choisir un poêle à bois de petite taille qui se sert de toutes ses capacités qu’un grand qui fait perdre beaucoup d’énergie.

Se renseigner sur le mode de diffusion de la chaleur

Le poêle à bois ou à granulés peut diffuser l’énergie qu’il produit de nombreuses manières. Il peut générer de l’air ambiant et le distribuer dans toutes les pièces de la maison grâce à plusieurs conduits. C’est la diffusion par convection. Il peut également envoyer la chaleur sur les parois des murs ou du bâti. Il s’agit de la diffusion par rayonnement. En général, c’est le premier type de diffusion qui permet à l’appareil de fonctionner plus rapidement. Ainsi, la diffusion par convection est le procédé le plus utilisé par les ménages.

Vérifier la puissance du poêle à bois

Outre le rendement et la diffusion de chaleur, la puissance est également un critère important pour le choix d’un appareil de chauffage. Dans une maison bien isolée dont la hauteur sous plafond est de 2,5 m, il faut prévoir 0,1 kW d’énergie pour chaque m². Pour un espace à chauffer de 110 m², il faut compter 11 kW et choisir un poêle à bois en conséquence. Si la hauteur sous plafond ne correspond pas à cette moyenne, il faut calculer la puissance sur une base de 0,04 kW pour un volume de 1 min 3 s.

Ces valeurs peuvent changer si la maison dispose de nombreuses portes ou de murs épais. En effet, outre l’isolation de qualité, elle doit bénéficier d’une bonne aération afin de permettre à la chaleur de circuler correctement.

Climatisation : allier le confort et l’économie d’énergie c’est possible !
Chauffage : les labels et certifications utiles pour se repérer