Travaux de maçonnerie : peut on les réaliser par temps froid ?

Bâtir une maison et réaliser des travaux de maçonnerie ne doivent pas forcément attendre la saison chaude. En effet, certains d’entre eux peuvent être exécutés en tout temps. Comme les projets d’intérieur dont les travaux de finitions, la pose de revêtement au sol ou mural, ou encore les travaux de démolition, d’ouverture de murs. Seuls ceux utilisant du béton impliquent la mise en place de quelques précautions, pendant la saison froide.

Les ouvrages maçonnés pendant l’hiver

Les travaux de maçonnerie comprennent aussi les ouvrages maçonnés, dont la construction d’escalier en béton ou encore de cheminée maçonnée. L’utilisation du béton est prioritaire pour ces réalisations. Dans ce cas, la maçonnerie par temps froid peut être délicate pour cause d’effritement du béton, de séchage rapide à cause d’une préparation ne répondant pas aux conditions requises pour l’utilisation du béton durant l’hiver. Tous travaux de dallages à l’extérieur par temps froid exigent également les mêmes conditions et précautions.

L’influence du froid sur le béton

Le risque de gel pendant les travaux de maçonnerie constitue la condition majeure de la faisabilité de ces travaux en temps froids. En effet, les composants du béton sont soumis à cette condition météorologique. À basse température l’eau gel rapidement et provoque une destruction rapide du béton en ne se mélangeant que partiellement avec le ciment et les autres composants.

Par ailleurs, la forme et la densité du béton influent sur sa vulnérabilité en période de froid. Un dallage au sol risque de se fissurer voire s’effriter rapidement qu’un coffrage en poutre.

Les précautions à prendre pour un béton de qualité

Des conditions sont à respecter suivant la mise en place du béton par temps froid. De ce fait, pour un béton résistant au froid, le béton frais doit garder une température supérieure à 10 °C la semaine suivant sa pose. Par ailleurs il est conseillé de travailler le béton à une température supérieure à 5 °C et enlever toute neige ou glace sur les composants du béton, avant sa mise en place.

Ainsi, il existe un mélange et une température adéquate pour un bétonnage parfait et plus résistant pendant le temps froid. Il est même conseillé d’utiliser de l’eau chaude pour le gâchage du béton, des granulats non gelés, avec du ciment à durcissement rapide. Après la mise en place du bétonnage, divers moyens de protections afin de conserver une température ambiante pour le séchage en bonne et due forme du béton ne sont pas à écarter pour ces périodes de froid. Comme les coffrages isolés, les couvertures, les isolants, ou les appareils de chauffage portatifs.

Quels sont les travaux de maçonnerie gros œuvre ?
Conseils pour bien choisir un maçon