Publié le : 25 avril 20236 mins de lecture

Avec l’arrivée des beaux jours, on est de plus en plus nombreux à vouloir profiter du soleil. Pour cela, rien de mieux qu’une jolie terrasse ! Dans cet article, vous trouverez les étapes de construction requises pour créer un coin détente très esthétique.

Les démarches administratives

Avant de commencer votre projet, vous devez connaître les démarches administratives à suivre. Pour la construction de terrasse de plain-pied, il n’y a aucune formalité. Néanmoins, certaines communes exigent l’utilisation de matériel spécifique. Nous vous conseillons vivement de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Pour construire une terrasse couverte, totalement ou partiellement, sachez que l’emprunte est considérée comme emprise au sol. Cette définition s’applique aussi aux terrasses surélevées à plus de soixante centimètres de la surface. Si la superficie de la terrasse est comprise entre cinq et vingt mètres carrés, il faut obligatoirement déclarer les travaux avant de commencer. Pour une surface de plus de vingt mètres carrés, le chantier requiert un permis de construire.

Dans le cas d’un toit-terrasse, si la toiture ne doit pas être modifiée, aucune formalité n’est requise. Le permis de construire, tout comme le consentement de la copropriété, sont incontournables seulement si l’aménagement terrasse doit avoir lieu sur un bâtiment collectif.

Choisir l’endroit pour construire la terrasse

Plusieurs paramètres doivent être pris en considération pour définir la position optimale de la terrasse à commencer par l’orientation. En effet, vous devez vous interroger sur le moment de la journée pendant lequel vous utiliserez votre terrasse. À l’inverse, il faut examiner le niveau d’exposition aux intempéries. Cela permet de choisir le revêtement adéquat. Le deuxième critère à retenir est celui de la proximité avec les arbres. Pour avoir de l’ombre sur votre terrasse, vous devez vous rapprocher de la végétation. Gardez toutefois en tête que vous aurez à nettoyer les feuilles des arbres de manière régulière. Enfin, si vous comptez utiliser la terrasse pour prendre vos repas, pensez à créer un accès direct vers la cuisine.

La préparation du sol

Lorsque vous entamez la construction de votre terrasse, commencez par mettre le sol à niveau. En aplanissant le terrain, vous pouvez supprimer les aspérités. Pour cela, vous devez prévoir des travaux de terrassement et de surélévation. En fonction de la situation qui s’impose, vous pouvez évaluer le budget à prévoir. Ensuite, le recouvrement est effectué en installant des plots. Ces derniers peuvent être remplacés par des parpaings ou une dalle, fabriqués avec du béton, pour constituer un support solide à la terrasse.

Il convient aussi de s’interroger sur le type de terrasse qui convient au mieux aux caractéristiques et au style de votre logement. Vous pouvez donc opter pour l’aménagement terrasse attenante. Il s’agit de la configuration de plain-pied, lorsque la terrasse est au même niveau que la maison. La deuxième option est celle de la terrasse surélevée à partir de soixante centimètres au-dessus du niveau du sol. La dernière correspond à la terrasse suspendue. Elle se caractérise par une charpente de soutien accrochée perpendiculairement à la façade. Également appelée terrasse sur pilotis, elle prend appui sur des porteuses fixées au sol. Quant aux terrasses aménagées sur le toit, elles sont appelées « toits-terrasses ».

Pour en savoir plus, rendez-vous sur lamaisondestravaux.com

Déterminer la superficie

Les ordres de grandeur sont très utiles pour construire une terrasse dans les règles de l’art, même si la superficie dépend essentiellement des mètres carrés dont vous disposez pour créer cet espace et de votre budget. Il est à noter que la terrasse ne doit pas faire moins de trois mètres de largeur. Autrement, il serait difficile d’y placer une table une table basse et de pouvoir circuler tout autour assez librement.

Avec une superficie entre cinq et dix mètres carrés, vous aurez la possibilité d’installer une table et quatre chaises. Pour une grande table, prévoyez entre dix et quinze mètres carrés. Enfin, avec un espace extérieur supérieur à vingt mètres carrés, vous pouvez aménager un espace de vie à part entière qui pourrait contenir un barbecue voire une balançoire.

Choisir les matériaux de construction et de revêtement

La construction de terrasse requiert des travaux de maçonnerie et de finition qui gagneraient à être confiés à des professionnels hautement qualifiés. Pour choisir le bon prestataire, commencez par déterminer le matériau principal que vous souhaitez utiliser.

Par exemple, si vous préférez avoir une terrasse en bois, sachez que ce matériau se décline sous forme de lames qu’on peut facilement poser sur les supports déjà en place comme le sol ou la dalle en béton. Il se décline aussi sous forme de caillebotis. Les deux options ne nécessitent pas de terrassement.

Résistante, antidérapante et facile à nettoyer, la terrasse avec un revêtement en carrelage offre un large choix de couleurs et de formes. Quant à la pierre, ce matériau ne requiert que très peu d’entretien tout en apportant à votre espace extérieur un cachet très esthétique.